Leclerc Tireur d'élite

29/03/2019

LAURÉATS TROPHÉES SYNERGLACE LIGUE MAGNUS 2018-2019

Joueur français, Gardien de but, Espoir, Entraîneur, Compteur et Fair-Play : l'heure de dévoiler les six lauréats des Trophées de la Synerglace Ligue Magnus 2018-2019 a sonné. Les quatre premières récompenses ont été attribuées par les votes des 12 entraîneurs des clubs de Synerglace Ligue Magnus, de la Directrice Technique Nationale Christine Duchamp et du Président de la FFHG Luc Tardif. Découvrez en ce premier jour de finale des playoffs les résultats !

  • Meilleur joueur français (Trophée Albert Hassler) : Guillaume Leclerc (Grenoble)
  • Meilleur gardien de but (Trophée Jean Ferrand) : Matija Pintaric (Rouen)
  • Meilleur espoir (Trophée Jean-Pierre Graff) : Hugo Gallet (Bordeaux)
  • Meilleur entraîneur (Trophée Camil Gelinas) : Fabrice Lhenry (Rouen)

Trophées attribués en fonction des statistiques de la saison :

  • Meilleur compteur (Trophée Charles Ramsay) : Guillaume Leclerc (Grenoble)
  • Equipe la plus fair-play (Trophée Marcel Claret) : Amiens

Les trophées du Meilleur arbitre (Trophée Calixte Pianfetti) du Meilleur arbitre espoir (Trophée Damien Velay) seront désignés après la finale des playoffs.


Guillaume Leclerc, âgé de 23 ans, est le deuxième plus jeune Français à remporter le Trophée Charles Ramsay de meilleur compteur derrière Franck Pajonkowski, qui avait remporté le premier de ses cinq titres en 1985 à 21 ans avec Megève. Le jeune Grenoblois, auteur de 61 points dont 29 buts, succède au palmarès à son coéquipier Alexandre Giroux. Leclerc réalise même un doublé en étant élu meilleur joueur français (Trophée Albert Hassler). C'est la cinquième fois dans l'histoire des trophées individuels qu'un joueur gagne deux récompenses. Une performance déjà réussie par Daniel Maric (1982), Cristobal Huet (1998), Florian Hardy (2013) et Julien Desrosiers (2015).

Déjà élu en 2017 avec Lyon, Matija Pintaric hérite de nouveau du Trophée Jean Ferrand de meilleur gardien de but. Avec un nombre de blanchissages record en saison régulière (9), le gardien slovène affiche également le meilleur pourcentage d'arrêts (94,5%). Si Rouen possède la meilleure défense avec 82 buts encaissés, c'est en grande partie grâce à ses prouesses.

Hugo Gallet, élu meilleur espoir (trophée Jean-Pierre Graff), permet à son club de Bordeaux d'inscrire pour la première fois son nom au palmarès des récompenses individuelles.

Récompensé à cinq reprises du Trophée Jean Ferrand de meilleur gardien, Fabrice Lhenry récolte pour la première fois le Trophée Camil Gélinas de meilleur entraineur. C'est la première fois que le club de Rouen apparait dans cette catégorie.

Avec 540 minutes de pénalités concédées, Amiens conserve le Trophée Marcel Claret de l'équipe la plus fair-play et devient l'équipe la plus distinguée avec 7 récompenses, dépassant Villard-de-Lans qui en possède 6.