LES BLEUETTES RAFLENT L'OR ET MONTENT EN D1A

15/01/2019

À l'issue d'un tournoi maîtrisé, l'équipe de France féminine des moins de 18 ans s'est emparée de l'or en Écosse. Retour sur une semaine dorée pour les Bleuettes.

Vers un parcours de santé

Depuis son passage en élite en 2016, l'équipe de France féminine U18 avait dégringolé jusqu'au troisième échelon mondial, la Division 1B. L'année dernière en Pologne, les Bleuettes avaient échoué à une marche du retour en D1A, déjouées par le Danemark. En ce début d'année 2019, les jeunes hockeyeuses françaises avaient cette fois-ci rendez-vous à Dumfries, en Écosse. Et comme aux Mondiaux 2018, l'équipe entraînée par Bertrand Pousse s'est créé une finale pour la dernière journée, enchaînant d'abord quatre victoires en quatre matchs, quatre victoires sans appel.

Les Bleuettes ont d'abord atomisé la Chine 7-0 (menant 5-0 dès le premier tiers-temps !) avec 4 points inscrits par Manon Le Scodan, une chamoniarde qui a fêté ses 14 ans le 25 décembre dernier (!), et 3 points par Elise Lombard. Chez elles, les Britanniques n'ont pas eu plus de réussite, battues par la France 3-0. Et la Pologne (4-0) et les Pays-Bas (3-0) n'ont pas eu non plus leur mot à dire ! Le bilan était alors parfait pour la France : première place du groupe, 4 victoires, 17 buts marqués... et aucun encaissé !

La défense de fer, dont Lucie Quarto avec un but une assist et gratifiée de meilleure joueuse du match face à la Pologne, a donc fait fureur autour des gardiennes, Justine Crousy Theode et Sabrina Roger, auteures respectivement de deux et un blanchissage, en plus d'un jeu blanc commun.

Une finale en guise de der

Il demeurait toutefois un denier obstacle. Après le Danemark en 2017, c'était un autre adversaire du nord qu'il fallait battre pour accéder à l'ascenseur : la Norvège. Les Norvégiennes avaient tout de même connu une contre-performance durant la semaine : une défaite en fusillade contre la Grande-Bretagne. Cela signifiait que la France, en ballottage très favorable, n'avait besoin que d'un point pour obtenir la promotion.

Et les tricolores se sont mises sur de bons rails dès la première période, à la 13e minute, grâce à un nouveau but de Manon Le Scodan. Un but qui va s'avérer précieux puisque les Norvégiennes vont longuement batailler pour égaliser, en dépit des pénalités françaises. En fin de seconde période, les filles de Bertrand Pousse auront même dû gérer une infériorité numérique de cinq minutes, heureusement bien négociée. Les minutes ont défilé, et l'or semblait tendre les bras aux jeunes Françaises. 

Le « rien n'est jamais joué d'avance » est d'une évidence implacable. Janne Salmela, la coach de la Norvège, a alors demandé un temps-mort à la 55e minute. Un discours payant puisque Stine Kjellesvik égalisera... sept secondes après la prise de paroles de sa coach ! Puis Mia Isdahl quittera sa cage pour une joueuse de champ supplémentaire. Les dernières minutes sont crispantes dans le camp bleu. Finalement, les Bleuettes et leur gardienne Justine Crousy Theode tiendront bon pour arracher le point nécessaire, la France remporte son Mondial avant même l'overtime.

La prolongation vierge et la séance de tirs au but finalement remportée par les Norvégiennes ne gâcheront pas la fête. Durant leur semaine écossaise, les Bleuettes terminent invaincues dans le temps réglementaire et s'emparent de la médaille d'or. Elles retrouveront l'année prochaine la Division 1A et le top 14 du hockey féminin U18, un niveau plus en adéquation avec les ambitions du hockey féminin français.

Si la France a inscrit 18 buts avec pour meilleure scoreuse Manon Le Scodan, on ne peut que féliciter le jeu défensif appliqué de la maison bleue (dont notre bisontine Lucie Quarto #7) et une cage tenue avec brio par la titulaire Justine Crousy Théode (98,3% en 4 matchs), déjà présente aux Mondiaux 2018 en Pologne, et sa suppléante Sabrina Roger, encore éligible l'année prochaine. Elles ont même été proches d'un exploit : jamais dans l'histoire des Mondiaux féminins U18, toutes divisions confondues, une équipe n'a terminé le tournoi sans prendre de but. Ce record, la France l'a tenu pendant 294 minutes 43 secondes, avant de céder un pion à la Norvège. Il aura donc manqué 5 minutes 17 secondes pour réaliser un exploit inédit aux Mondiaux U18 féminins, ce « blanchissage de tournoi ». Qu'importe, on se contentera largement de cette montée bien méritée !

Classement :

1. France 13 pts / 2. Norvège 12 pts / 3. Grande-Bretagne 9 pts / 4. Pologne 8 pts / 5. Chine 3 pts / 6. Pays-Bas 0

#7 Lucie Quarto

Source: passionhockey.com