Toi, la maman d'Aréna

13/11/2018

Il y a quelques années, avant d'endosser le rôle de ta vie, tu ne comprenais pas ce qui poussait des parents à se lever aux aurores afin d'accompagner leurs minis dans des arénas frisquets la fin de semaine. Tu ne comprenais pas où ces parents trouvaient l'énergie, la motivation et le courage pour s'y asseoir des heures durant, pour regarder, on va se l'admettre, des parties pas toujours très enlevantes. Il t'arrivait même de rager contre tes amis qui devaient annuler un souper parce que le petit dernier, même pas encore novice, s'était fait ajouter une pratique un samedi soir.

Mais aujourd'hui, tu comprends. Aujourd'hui, tu es celle qui trimballe les poches de hockey, qui entre dans les vestiaires nauséabonds et qui encourage, par leur nom, tous les petits joueurs de tes équipes. Tu es celle qui attend à chaque fin de match pour aller féliciter et encourager les joueurs à leur sortie de la glace. Tu es celle qui attache trop de patins et qui ressort des vestiaires les jointures en feu. Tu es celle qui fait les cent pas dans les estrades lorsque le gardien de but t'appartient et dont la pression sanguine augmente lorsque le jeu est dans sa zone.

Et pourtant. Tu n'as aucune aspiration à les voir un jour gagner leur vie de cette passion. Ce n'est pas ce qui te motive. Loin de là. Mais tu les vois, fin de semaine après fin de semaine, tisser des liens avec les membres de leur équipe. Tu les vois pratique après pratique tenter de faire de leur mieux. Tu les vois partie après partie le cœur débordant de fierté parce qu'ils ont contribué à leur victoire. Tu les vois déçus après les défaites crève-cœur de leur équipe, garder le sourire et motiver les membres de leur famille sportive. Tu les vois si fiers de revêtir les couleurs de leur équipe et heureux d'en faire partie.

Et tu n'as pas besoin de motivation supplémentaire. Ta motivation est toute là. Quand tu les vois les yeux pétillants, le toupet collé sur le front, suant leur vie dans un équipement que tu devras faire sécher au retour à la maison. Mais tout ça, tu le vois comme un investissement. Parce que tu as espoir que s'ils persistent, cette passion leur évitera peut-être à l'adolescence de faire des mauvais choix. Que l'esprit d'équipe qu'ils développent actuellement leur servira toute leur vie. Que ce qu'ils retirent de tout cela vaut cent fois les efforts qu'il t'est demandé de faire pour les accompagner souvent et un peu partout.

Et un jour tu réalises que ce n'est plus du tout une corvée pour toi d'y aller. Et un bon samedi matin, tu te dis que ton café goûte bien meilleur à l'aréna qu'à la maison. Alors que tu peux socialiser avec plein d'autres parents qui, au fil du temps, deviennent de véritables amis.

Et encore une fois, tu réalises à quel point faut toujours joindre l'utile à l'agréable! Et c'est ce que tu fais chaque fin de semaine, toi, petite maman d'aréna!