Les féminines dans la presse aujourd'hui

HOCKEY SUR GLACE - ELITE FÉMININE

Les filles de Besançon remettent leur titre de championnes de France en jeu

Auréolées du titre de championnes de France, les Bisontines débutent leur deuxième saison par un déplacement à Marseille. Confirmer au plus haut niveau n’est jamais aisé mais le BDHC entend bien surfer sur la dynamique de son sacre

L’équipe bisontine championne de France 2018.  DR
L’équipe bisontine championne de France 2018.  DR

Chamonix. 2 avril 2018,… Ce week-end en terre savoyarde est ancré dans les mémoires des joueuses, du staff et de tous les acteurs qui ont contribué à l’épopée des filles du Besançon Doubs Hockey Club (BDHC). En ce début de printemps, les Franc-Comtoises écrivent l’une des plus belles pages de l’histoire du club. En effet, créée en septembre 2017, la section féminine du BDHC réalise l’exploit, sept mois après sa naissance, de remporter le championnat Élite (première division). À la surprise générale, elles ont achevé le championnat sans concéder la moindre défaite, se qualifiant ainsi pour le carré final (les deux premières équipes de chacune des deux poules y participent) qu’elles ont également dominé pour se parer de la couronne nationale (après une hégémonie parisienne, les clubs de Cergy-Pontoise et de Neuilly-sur-Marne s’étaient partagés 15 des 18 derniers championnats). Une bouffée d’air pour le hockey bisontin, alors que l’équipe masculine au passé si glorieux (début des années 2000 : bref passage parmi l’élite, finaliste de la Coupe de France 2002) végète au cinquième échelon.

« L’objectif minimum est le carré final »

Pour cette nouvelle saison, les coéquipières de l’ex-internationale française Sophie Leclerc (qui avait initié le projet d’une section féminine) seront attendues de patin ferme partout où elles se rendront, chacune des formations à affronter aspirant à accrocher les championnes de France à leur tableau de chasse. Dans le sport de haut niveau, la confirmation est souvent l’étape la plus difficile, mais les « Aiglons », dont « l’objectif minimum est le carré final » assure la présidente Bénédicte Leclerc, sont en mesure de rivaliser voire de récidiver. Confrontée à de nombreux départs durant l’intersaison (Lucie Quarto, Ebrar Orguz, Agathe Lengelle, Juliette Viaz,…), la direction sportive a été en mesure de les compenser avec l’arrivée de joueuses de qualité telles que les Dijonnaises Éloïse Fournier, Ilona Bignon ou encore Louane Thiébaud. Sous la houlette du duo Fabrice Gailly (ex-joueur bisontin ayant connu la D1) - Rafael Marquez, Marie Fuchs et ses copines débutent leur saison par un voyage à Marseille pour y affronter l’équipe PACA, une formation balayée la saison dernière (22-0 et 10-0).

 

 

Poule Sud : Besançon, PACA, HC 74, Occitanie, Grenoble.

 

Source: L'est Républicain Sport

Nos Sponsors